janvier 1st, 2009 @ 12:59

Excellente nouvelle ! Cinq des films plutôt difficiles à trouver de mon cher Cary Grant sont sortis dans ce coffret en novembre 2006.

Il s’agit des oeuvres suivantes, qui sont parmi les premiers films du beau brun à la fossette :

  • Thirty Day Princess (1934) : réalisé par Marion Gering, avec Sylvia Sidney.
  • Kiss & Make Up (1934) : un film de Harlan Thompson.

  • Big Brown Eyes (1936) : un film de Raoul Walsh, qui fera une longue carrière, comme chacun sait.

  • Wedding Present (1936) : réalisé par Richard Wallace, où il retrouve sa partenaire du film précédent, Joan Bennett…


J’aime Cary Grant parce qu’il ressemble trait pour trait à l’homme que j’aurais aimé être si la nature en avait décidé autrement. Cela peut sembler une déclaration étrange de la part d’une chipie comme moi, mais je le ressens ainsi. Cary Grant est l’un de mes amis imaginaires préféré. Non, il est le cœur de mon imaginaire, au centre de mon univers fictionnel. Son talent d’acteur était infini et il était né avec la classe, ce supplément d’âme qui ne s’achète pas ni ne s’apprend. A cet égard, Audrey Hepburn est son égal féminin. Je ne conçois pas de regarder un film de Cary Grant lorsque je suis débraillée. Je me tiens droite et j’endosse une longue robe noire de soirée. Sans oublier des talons démesurément hauts, afin d’être à sa hauteur…

DVD · Filmographie
Cary Grant, le charme d'un parfait gentleman...